Skip to content Skip to footer

Histoire du massage

L

 e massage a été employé pour soigner tout au long de l’histoire (sans aucun doute avant même les premiers écrits).

Le massage est un art de « guérison » intuitif qui fait parti de notre quotidien depuis des millénaires. Il y a un instinct naturel dans le fait de frotter un point endolori ou une douleur pour se sentir mieux, comme peut le faire une mère avec son enfant. Et les différentes cultures partout dans le monde s’en sont inspirée pour développer différents type de massages.

Le massage est tellement ancien que son étymologie reste incertaine, peut être du Grec antique « massein » pour « malaxer », du « mass » de l’Arabe ou « mashesh » de l’Hébreu pour « presser ».

Il y a près de 4000 ans en Chine, un texte médical chinois daté à environ 1800 avant JC rend compte des premières applications de techniques de massage à des fins thérapeutiques.

Hippocrate et Galien

Dans notre  tradition occidentale, nous allons retrouver Hippocrate de Cos, également connu sous le nom du « père de la médecine » qui écrit dans ses mémoires « Le médecin doit être expérimenté dans beaucoup de choses, et également en frottements ».

Les Grecs antiques et les Romains utilisaient le massage pour préserver la santé et favoriser la guérison. Les médecines Grecs et Romains prescrivaient des massages après une bataille en raison de leur pouvoir reconstituant et de manière plus générale pour l’entretien et la santé mentale et physique.

Les Romains ont aussi été puiser dans les apprentissages et les enseignements de Galien, auteur de plusieurs volumes médicaux et philosophiques et considéré comme l’un des plus grand médecin de l’antiquité. Pendant les années passées auprès du gladiateur Circus Maximus, il a développé une grande quantité de techniques de massage pour les maladies et les blessures physiques. Il a plus ou moins été l’inventeur de ce que nous appelons aujourd’hui le massage de rééducation ou le massage sportif ou « deep tissu ». Il écrit également son dédain pour ceux qui abaissent le massage à des services sexuels.

Le massage au Moyen-Age

Le massage disparait temporairement pendant le moyen-âge par l’omniprésence religieuse qui interdit tout acte entrainant le toucher à des fins agréables. Ces actes sont inacceptables et souvent considérés comme un péché.

Pehr Heinrick Ling et le massage suédois

Il a fallu attendre un Suédois du nom de Pehr Heinrick Ling pour que l’histoire du massage reprenne et qu’il puisse s’imposer au monde entier comme une thérapie manuelle.

C’est son travail auprès des sportifs et athlètes, en particulier des gymnastes, qui l’a conduit à la recherche de techniques et au développement du massage qu’il va créer, connu sous le nom du : massage suédois.

Il est généralement considéré comme le « père du massage moderne ». Les techniques qu’il a développé sont considérées comme le fondement de toutes les modalités thérapeutiques du massage  : effleurage, friction, pétrissage, tapotement, vibration.

L’histoire du massage dans les temps modernes

Plus récrément, une explosion de la recherche et de l’intérêt pour la massothérapie a eu lieu en France et à travers le monde. Actuellement, plus de 70 techniques de massages sont pratiques comme le massage californien, le massage Lomi Lomi, le massage aux pierres chaudes,la réflexologie, le massage Tantra, le Shiatsu…

Les mythes et les croyances associées se sont peu à peu dissipées, laissant place à des massages réalisés par des professionnels pour le bien-être de tous.

Le massage bien-être de nos jours

Aujourd’hui le massage est employé pour détendre le corps et l’esprit et pour soulager des efforts et des contraintes de la vie quotidienne. Beaucoup de problèmes de santé modernes dont nous souffrons peuvent être directement liées à des niveaux élevés de stress. Le contact stimule le cerveau pour produire des endorphines, les conducteurs et les filtres naturels de l’humeur et de la douleur, mais le massage est bien plus qu’un simple « traitement » qui nous fais sentir bien.

Les études prouvent que le massage augmente notre fonction immunitaire et abaisse le niveau de nos hormones de stress. Il est en outre indispensable à toute activité sportive. C’est un savoir faire aux effets multiples : supprimer le stress, revigorer la peau, tonifier et détendre le corps et l’esprit.

Le massage oriental et asiatique

Dans les modèles orientaux du massage, on met l’accent sur l’idée d’équilibrer l’énergie dans le corps. Le massage d’accupression s’est développé en Chine, basé sur les méridiens et les points d’énergie d’accuponcture. Il est employé souvent en combinaison, avec d’autres sytèmes traditionnels tels que « Anmo » (presser et frotter) et « Tuina » (pousser et tirer).

Au Japon, le massage « Amma »‘ qui utilise diverses techniques de pression, frottement et étirement était traditionnellement pratiqué par des praticiens aveugles. Le Shiatsu combine ceci avec des techniques de pression sur des points d’accuponcture. Le massage Thaï combine egalement la pression le frotemment et les étirements avec des techniques qui travaillent sur les lignes d’énergie du corps.

Hygiène de vie et détente

En plus de son utilisation par des professionnels habiles dans la pratique du massage bien-être, le massage a été employé dans les familles dans l’ensemblede l’Asie et de l’Afrique, en particulier par des mères massant leur bébé, et le massage de la tête fait partie intégrante dune visite chez le barbier ou le coiffeur dans une bonne partie de l’Afrique du Nord et de l’Asie.

En Inde ou en Asie, il fait partie du quotidien et représente une hygiène de vie, un moment privilégié de détente.

Le massage s’est également développé indépendamment dans d’autres régions du monde.

 

Sources écrites et textes  : ADEL MASSAGE

Leave a comment